Des membres du POED ont participé à un atelier du PMCED sur l’amélioration de l’efficacité du développement à l’échelon national

 

Addis-Abeba, Éthiopie – L’atelier sur l’amélioration de l’efficacité du développement à l’échelon national, organisé par le PMCED les 22 et 23 février 2018, a permis d’identifier des problèmes communs aux pays concernés. Ces problèmes sont principalement liés aux « travaux inachevés » du programme du développement. L’atelier a servi de lancement officiel du projet des pays pilotes sélectionnés dans le cadre du résultat stratégique n°1 du programme de travail 2017-2018* du PMCED.

L’atelier a réuni les parties prenantes du PMCED des dix pays pilotes afin de créer une compréhension commune des objectifs des études des pays pilotes. 

 

Les pays pilotes concernés sont le Bangladesh, le Cambodge, El Salvador, la Géorgie, le Laos, le Kenya, le Malawi, le Mexique, le Rwanda et l’Ouganda. Ces derniers examineront les moyens d’accroître l’efficacité du développement au niveau national et tenteront de démontrer les bonnes pratiques d’une coopération efficace en matière de développement. Les études de cas nationales fourniront des données pour la mise en œuvre réussie des principes d’efficacité du développement à l’échelon national, et examineront les domaines dans lesquels des défis persistent. Ces données seront intégrées à un recueil mondial de données nationales.

 

Les représentants d’OSC du Rwanda, du Malawi, du Mexique, d’Ouganda, du Cambodge, du Laos, de la Géorgie et du Bangladesh, y compris un représentant du secrétariat mondial du POED, ont participé à cet atelier.

 

Le POED a donné une présentation en tant que co-responsable du Groupe de travail sur la libération du potentiel d’efficacité du développement et sur le suivi actualisé pour le Programme 2030. La plateforme a également conseillé sur la mise en œuvre des principes d’efficacité du développement au niveau national.

 

Le Groupe de travail sur la libération du potentiel d’efficacité du développement, sous la direction du Bangladesh et du POED, a élaboré une note conceptuelle pour mettre en œuvre quatre livrables clés dans le cadre du résultat stratégique n°2 du programme de travail du PMCED. Les livrables spécifiques du groupe de travail comprenaient : 1) la collecte de données probantes sur l’efficacité de la coopération au développement ; 2) la conception éclairée et le soutien à la production de travaux analytiques pour comprendre les solutions aux problèmes d’efficacité ; 3) la conception éclairée de dialogues sur l’efficacité ; et 4) la proposition d’un Plan d’action mondial pour relever les défis rencontrés dans la mise en œuvre des principes de l’efficacité du développement.

 

Deux sous-groupes de travail ont été créés pour faire avancer différents aspects des travaux liés au Plan d’action mondial. Le premier groupe est chargé de concrétiser des solutions pour relever les défis de l’efficacité du développement. Le second est chargé de poursuivre la conceptualisation du Plan d’action mondial.

 

Ces tâches sont étroitement liées au travail à effectuer maintenant et à l’avenir en matière de mise en œuvre à l’échelon national, et les études des pays pilotes alimenteront directement la collecte des données, les résultats stratégiques du programme de travail et les livrables de l’axe de travail.

 

En ce qui concerne la mise en œuvre au niveau national, le POED rend son mandat opérationnel par l’intermédiaire du programme « Soutenir le plaidoyer de la société civile pour une coopération efficace au développement ».

 

Le travail des OSC au niveau national est particulièrement important pour veiller à ce que le contexte spécifique du pays détermine les priorités de développement, les initiatives et les actions de tous les acteurs dans le pays, y compris les OSC. C’est également à l’échelon national que les effets des activités des OSC est le plus évident dans la vie et les conditions de vie des personnes pauvres et marginalisés. Les gouvernements façonnent également les régimes juridiques, réglementaires et politiques qui concernent les OSC en tant qu’acteurs du développement. Enfin, c’est à l’échelon national que se déroulent les dialogues multipartites au sein desquelles la participation des OSC et les contributions des citoyens sont les plus cruciales.

Le POED a développé des moyens pour guider la mise en œuvre de cette stratégie axée sur les pays. Les processus de la plateforme ont été conçus pour aider les différents groupes constitutifs du POED à incorporer des activités nationales dans leurs plans. Des efforts visant à accroître les capacités de mobilisation, de sensibilisation et de suivi des OSC au niveau national sont en cours par l’intermédiaire de formations, de forums et d’autres exercices connexes. Le POED a également adopté le document sur la mise en œuvre de la stratégie axée sur les pays pour guider les rôles, les responsabilités et les façons de travailler à l’échelon national.

 

En soutenant les activités nationales, le POED vise à 1) Établir des liens entre les priorités de plaidoyer du POED et les enjeux des groupes constitutifs de la plateforme, en particulier au niveau national ;

2) Fournir des espaces aux OSC pour forger des alliances et des partenariats multisectoriels qui traiteront des questions nationales ; 3) Faciliter des dialogues multipartites visant à contribuer à l’application universelle des principes de la CED et à la mise en œuvre des objectifs de développement durable au niveau national ; et à 4) Plaider en faveur d’une participation institutionnalisée des OSC aux processus et espaces officiels afin de promouvoir le programme de la société civile en matière de développement.

 

Trois axes prioritaires ont été identifiés pour atteindre ces objectifs :

 

L’activité principale : les engagements inachevés de la CED et du Programme 2030

  • Initiatives qui viseront à poursuivre la discussion et à suivre le respect des engagements inachevés de la CED.

  • Actions qui soutiendront les efforts visant à améliorer la compréhension, la planification et la mise en œuvre du programme 2030 dans le pays.

  • Actions qui aborderont les problèmes nationaux en fonction de la CED/ le Programme 2030/ l’approche du cadre du développement fondée sur les droits de l’homme.

 

Les pactes nationaux pour l’efficacité du développement des OSC

  • Actions qui se traduiront par des pactes nationaux pour l’efficacité du développement des OSC. Un pacte national est un accord négocié par des OSC qui entreprennent de mettre en œuvre les engagements pris sur la question de l’efficacité du développement.

  • Actions qui permettront de faire progresser, de promouvoir et de mettre en œuvre les Principes d’Istanbul sur l’efficacité du développement des OSC.

 

Le plaidoyer en faveur d’un environnement favorable aux OSC

  • Initiatives qui se concentreront sur les liens entre les questions d’environnement favorable aux OSC et la maximisation des efforts déployés par diverses OSC pour contribuer au Programme 2030 et aux priorités nationales pour les ODD.

  • Actions qui feront progresser les appels en faveur d’un environnement favorable à la société civile, conformément au Cadre international sur l’efficacité du développement des OSC, à l’AFDH, à l’accord du partenariat de Busan et à d’autres documents connexes.

 

Selon les capacités et les priorités des OSC, le POED lancera des activités dans 45 pays qui pourront inclure des recherches, des consultations, des formations, des séminaires, des forums publics, des dialogues multipartites, des tables rondes et d’autres initiatives jugées appropriées en fonction du contexte du pays et du lot choisi.

3rd Floor, IBON Center 114 Timog Avenue,
Quezon City 1103 Philippines

webmaster@csopartnership.org 

Tel: +632 9277060 to 62 local 202 | Fax: +632 9276981

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White Twitter Icon

© 2018 by CPDE