Le secteur de la jeunesse réclame des indicateurs pour le suivi des flux d’investissements sectoriels dans le cadre du Programme 2030.

Les jeunes représentent un pourcentage élevé de la population mondiale ; de sorte que leur participation au développement est fondamentale. En suivant les différents processus du POED, l’Association nationale des organisations de jeunesse (NAYO Africa) et le Forum camerounais des jeunes et des étudiants pour la paix (CAMYOSFOP) ont mené des recherches distinctes visant à identifier les préoccupations et les idées des jeunes en vue d’établir un indicateur consacré à la jeunesse dans le cadre du suivi mondial du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED).

Les recherches ont été validées par d’autres parties prenantes au Zimbabwe et au Cameroun et les deux pays ont facilité le dialogue afin que les différents acteurs puissent se familiariser avec les résultats. La NAYO a organisé une réunion au Zimbabwe le 14 décembre 2017 tandis que le CAMYOSFOP a tenu sa consultation le 5 mars 2018.

Les consultations ont réuni différents acteurs, notamment la société civile, les jeunes, le secteur privé, les organisations internationales, les syndicats, l’Église, les étudiants, les partenaires du développement, les ministères et les médias. Au Zimbabwe, les discussions ont également guidé la finalisation du rapport et renforcé le travail actuellement entrepris par le Groupe de travail national des jeunes sur l’efficacité du développement (NYDE) dont la mission est de promouvoir le dialogue et l’interface entre les jeunes et les cadres de coopération au développement du pays.

 

Lors de la 2e réunion de haut niveau (RHN2) à Nairobi, au Kenya, des délégués de différents pays de l’OCDE, issus des gouvernements, des parlements, des OSC, du secteur privé et de la philanthropie, ont élaboré un document final intitulé « Document final de la RHN2 de Nairobi » (The Nairobi HLM2 Outcome Document), qui contient des propositions et des recommandations à adopter et à mettre en œuvre par les acteurs du développement.

 

Le gouvernement du Zimbabwe a réitéré son engagement, dans le cadre du Programme 2030 et du Programme d’action d’Addis-Abeba, d’investir dans le développement des enfants et des jeunes. Le gouvernement a reconnu qu‘investir dans la jeunesse est essentiel à la réalisation d’un développement qui ne laisse personne de côté, équitable et durable pour les générations actuelles et futures et qu’il est nécessaire d’aider les pays qui font face à des défis particuliers à effectuer les investissements nécessaires dans ce domaine.

Conformément aux recommandations de la RHN2, les résultats de la recherche devraient alimenter la formulation d’un indicateur de la jeunesse qui s’ajoutera aux indicateurs du cadre de suivi mondial du PMCED afin de mesurer comment les investissement répondent aux préoccupations des jeunes. D’autres pays mènent le même type de recherche pour veiller à ce que la voix des jeunes soit renforcée afin d’influencer les processus du PMCED.

Pour de plus amples renseignements, contactez la NAYO à l’adresse info@nayoafrica.org ou mnayozim@gmail.com et le CAMYOSFOP à l’adresse camyosfop_p@yahoo.com ou mcamyosfop@camyosfop.org.

3rd Floor, IBON Center 114 Timog Avenue,
Quezon City 1103 Philippines

webmaster@csopartnership.org 

Tel: +632 9277060 to 62 local 202 | Fax: +632 9276981

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White Twitter Icon

© 2018 by CPDE